Articles

[Alerte] De plus en plus de Lapins abandonnés et maltraités

Si vous nous suivez sur notre page facebook Au Service des Animaux 06 vous avez pu vous rendre compte que nous postons de plus en plus de publications d’abandons de lapins.

De plus en plus de lapins abandonnés faute d’identifications

Nous souhaitons aujourd’hui alerter le public et les élus sur le fait que de plus en plus de lapins sont abandonnés.

Achetés à moindre coût dans les animaleries, parce qu’ils sont mignons et font plaisir aux enfants, les lapins (et autres rongeurs), encore plus que les autres animaux, sont traités comme de mignonnes peluches silencieuses, discrètes et calmes.

Or comme tous les animaux, les lapins sont des êtres à part entière, dotés de sentiments et surtout avec leurs propres caractères ! Un lapin peut-être gentil, calme et sociable, tout comme il peut-être craintif, agressif et très actif.

Face à des comportements qu’il ne comprend pas et/ou ne sait pas gérer, son propriétaire aura deux solutions : apprendre à le connaitre et persévérer ou l’abandonner. Malheureusement, il semble que la seconde solution soit majoritairement choisie !

Parce qu’il est simple d’abandonner un lapin sans en être inquiété !

Si l’identification est maintenant obligatoire pour les chiens, les chats et les furets et leur abandon passible de poursuites, il n’en est rien pour les rongeurs et autres NAC.

Non identifiés, achetés auprès de filières ou d’éleveurs étrangers plus que douteux, les lapins, hamster,chinchilla et autres nouveaux animaux de compagnie que l’on retrouve dans les animaleries sont achetés et abandonnés aussi facilement qu’un gobelet sur le bord d’une route.

Retrouvés dans la forêt, dans des parcs, dans des fossés … dès fois enfermés dans leurs cages avec un peu de nourriture et des fois livrés à eux mêmes sans rien à manger et à la merci des prédateurs, leur espérance de vie est quasi nulle.

Les Lapins ne survivent pas seuls dans la nature

Nous avons pu en sauver des dizaines, mais combien d’autres sont morts ?

Morts de faim dans une cage jetée dans un fourré, jetés dans une poubelle, morts de froids, attaqués par des prédateurs, écrasés par des voitures … autant de morts horribles et de longues souffrances qui pourraient-être évitées !



Dans l’imaginaire du public, les lapins sont des animaux « sauvages », capables de survivre dans la nature : C’est FAUX !

Si c’est le cas des lièvres, les lapins d’animalerie sont des animaux domestiques, qui plus est fragiles, du fait de modes de reproductions intensifs et non contrôlés imposés par des « éleveurs » peu scrupuleux qui ont comme seul but le profit.

S’ils peuvent donc vivre longtemps et en bonne santé dans un foyer aimant, cela ne sera pas le cas dans la nature.

Et de plus en plus de lapins maltraités

En plus des nombreux abandons, ce qui nous a révolté et poussé à agir et à alerter le public, est l’histoire de ce SDF, à Antibes, qui maltraite mortellement ses lapins.

Dès que son « compagnon » du moment meurt du fait des ses blessures et mauvais traitements, il se rend en animalerie pour en acheter un nouveau et ainsi recommencer sa funèbre mascarade.

Malgré des dizaines de signalements, une plainte et deux articles dans la presse, cet homme n’a toujours pas été puni par la loi.

Il s’est même récemment présenté dans une animalerie de Nice pour acheter une nouvelle victime. Heureusement, nous les avions prévenu et la vente lui a été refusée. Mais pour combien de temps ?

Les articles parus dans Nice-Matin :
Un SDF accusé par une association d’avoir tué son lapin sur la voie publique
Le SDF accusé d’avoir tué son lapin sur la voie publique est libre

Il faut un suivi des adoptions !

Afin d’éviter les abandons, afin de faire en sorte que les gens réfléchissent et prennent conscience de leur responsabilités en adoptant un lapin, il faut qu’un suivi des adoptions soit impérativement mis en place !

Chaque animal sortant d’une animalerie ou d’un élevage doit-être identifié avec une puce.

Au vu de la recrudescence des abandons et des maltraitances, il devient urgent d’agir et de faire en sorte que tous les animaux soient traités comme des êtres et non plus comme des objets. Il devient urgent également de responsabiliser les enseignes qui vendent des animaux ainsi que les potentiels acheteurs.

Une identification permet de rendre l’adoption plus formelle et de ce fait, de responsabiliser (dans une certaine mesure) l’adoptant. Et en cas d’abandon ou de perte de l’animal, les mesures qui s’imposent pourront également être prises plus facilement.

Grâce à cette loi, ce sont des milliers d’animaux qui pourraient-être sauvés !

#lapinsvictimes

Pour faire avancer et bouger les choses, nous avons réuni toutes nos publications sur les réseaux sociaux sous le hashtag #lapinsvictimes.

N’hésitez pas à partager vos histoires en l’utilisant. Plus nous serons nombreux à témoigner, plus il sera facile d’interpeller les élus afin de faire passer une loi.

Nous nous sommes concentrés sur les lapins parce que ce sont les animaux que nous retrouvons ou qui nous sont signalés régulièrement.

Nous avons bien conscience que d’autres nouveaux animaux de compagnie tels que les furets, les hamsters, chinchilla, rats … subissent le même sort, mais pour le moment notre constat quotidien sur les abandons des lapins est bien plus probant.

En 6 ans nous avons recueilli sur la voie publique, soigné et replacé:

– 36 Lapins
– 3 Furets
– 7 hamsters et 2 chinchillas
 
 


Quid des Furets ?

Les furets font partie des nouveaux animaux de compagnie à la popularité grandissante en France. Du fait de leur prix d’achat bien plus élevé que celui d’un rongeur (entre 50 et 400€) et du fait qu’ils doivent être identifiés, les abandons sont moins importants mais pas nuls.

Car des furets non identifiés sont régulièrement retrouvés dans la rue. Abandonnés et livrés a eux même parce que leurs propriétaires savaient qu’ils ne risquaient rien !

Comme cette furette que nous avons sauvée : très affaiblie, pleine de puces et de tiques, elle était vouée à mourir seule dans la nature. Car les furets, tout comme les lapins, sont des animaux domestiques qui ne savent pas subvenir seuls à leurs besoin, ni faire face à des prédateurs.



Heureusement pour elle, nous l’avons trouvé et elle a été adopté par sa famille d’accueil.

Mais cet acte met, lui aussi, l’accent sur l’importance de faire identifier tous les animaux, de légiférer sur leur statut et de responsabiliser et sensibiliser les futurs adoptants .

Laisser un commentaire

Infos Contact
Nous Contacter

Par Email :

contact@asa06.fr

Par Courrier :

ASA06
1440 chemin de la Sine
06140 Vence

Par téléphone :

Du lundi au jeudi - de 9h à 12h
au 04.89.22.69.54

Attention : les animaux à l'adoption étant placés dans différentes structures, il faut impérativement prendre rendez-vous avant de vous déplacer.

%d blogueurs aiment cette page :